La formation

Le CERT (Centre d’Étude des Radicalisations et de leurs Traitements) propose des formations sur les problématiques de la radicalisation et du terrorisme, fondées sur l’intersection des savoirs, dans une perspective historique et critique, en s’appuyant prioritairement sur les pratiques cliniques, sociales et judiciaires.

Formations sur le terrorisme et la radicalisation

_

Formation Qualifiante « Histoire et genèse du terrorisme et des extrémismes contemporains »

 

Durée de la formation : 33 heures d’enseignement, du 25 au 29 novembre 2019

Lieu : Université Paris Diderot-Paris 7

Responsable du diplôme : Thierry Lamote, maître de conférences en psychopathologie clinique

Argument

Cette formation qualifiante, divisée en deux grandes parties, vise tout d’abord à poser les jalons historiques de la genèse du terrorisme moderne. Elle distinguera différents types d’extrémismes, de la simple idéologie politique/religieuse (antisémitisme, extrême gauche, extrême droite, fondamentalismes religieux) aux diverses formes de terrorismes. Elle analysera le rôle joué par la pensée conspirationniste. Enfin elle présentera les nouvelles formes d’extrémismes (écologique, vegan, survivalisme, mouvements anti-vaccins, etc.), en relevant les modalités rhétoriques de ces discours et en identifiant ses modes de diffusion.

La seconde partie du module sera consacrée aux mécanismes (sociaux, subjectifs, linguistiques) mis en œuvre dans les formes contemporaines de la radicalité, envisagée sous différents angles : sociologie, psychanalyse, criminologie, linguistique.

_

Formation Qualifiante « Radicalisation et terrorisme : Ressorts subjectifs et approche clinique »

 

Durée de la formation : 34 heures d’enseignement, du 11 au 15 mai 2020

Lieu : Université Paris Diderot-Paris 7

Responsable du diplôme : Thierry Lamote, maître de conférences en psychopathologie clinique

Argumentaire

La Formation Qualifiante « Ressorts subjectifs de la radicalisation » vise à transmettre les ressources conceptuelles et cliniques propices à soutenir la pratique des professionnels concernés par les phénomènes de radicalisation, quelles que soient leur profession (psychologues, psychiatres, psychanalystes, travailleurs sociaux, éducateurs, etc.) ou la spécificité de leur champ d’intervention (adolescents, adultes, psychiatrie, social, milieu carcéral, etc.). L’essentiel de la formation sera consacré aux ressorts subjectifs des processus de radicalisation, que l’on articulera aux facteurs sociologiques et géopolitiques impliqués.

Le 1er module propose d’interroger la pertinence de la notion d’emprise mentale, centrale dans nombre de travaux : cette notion suffit-elle à expliquer les phénomènes étudiés ? Nous introduirons alors le concept de « symptôme », qui rappelle que ces phénomènes mobilisent des processus psychiques à envisager au cas par cas. A cette occasion seront abordées les questions du passage à l’acte terroriste et les liens complexes que la radicalisation entretient avec les différentes phases de la vie (notamment l’adolescence, âge le plus à risque) et avec certains milieux, particulièrement propices à sa dissémination (milieu carcéral).

Le 2ème module se concentrera sur le traumatisme, qui concerne aussi bien les victimes, que les personnes prises en charge (notamment les enfants de « retour de zone »).

La formation se clôturera par un 3ème module qui analyse le phénomène de la radicalisation des femmes.


Diplôme d’Université « Radicalisation et terrorisme »

Programme et présentation


Formation Qualifiante « Histoire et genèse du terrorisme et des extrémismes »

Programme et présentation


Formation Qualifiante « Ressorts subjectifs et approche clinique »

Programme et présentation

_

Ces programmes sont susceptibles d’être complété dans les mois à venir

Pour plus d’informations, consulter le site : http://www.ep.univ-paris-diderot.fr/autres-formations diplomantes/diplomes-universite/radicalisation-et-terrorisme