Qui sommes-nous ?

Le projet du CERT Le Centre d’étude des radicalisations et de leurs traitements (CERT) est l’un des centres de recherche de l’Institut Humanités Science et Sociétés (IHSS) de l’Université Paris Diderot, en partenariat avec la Fondation Maison Sciences de l’Homme (MSH).

Le CERT a pour but de développer des interfaces de connaissance et d’action entre les chercheurs, les praticiens et les décideurs dans le domaine des radicalisations violentes.
A cette fin, il constitue un espace d’échanges et de collaboration pour le montage de projets pluridisciplinaires visant la prévention et la sortie de la violence. Il construit et met en œuvre des outils d’analyse et d’évaluation des programmes et des situations individuelles. Il poursuit une réflexion méthodologique, juridique et déontologique sur le travail de terrain.

Enfin il propose la création d’une Unité de Service et de Recherche (USR) pour faire connaître et diffuser les travaux des chercheurs, les résultats des expériences et la documentation sur les radicalisations aux plans national et international.

Le Centre d’étude des radicalisations et de leurs traitements [CERT] offre aux institutions et aux acteurs publics :

  • Un dispositif de consultation pluridisciplinaire pour les institutions et les équipes en charge de personnes radicalisées, soit pour des études de cas, soit pour des conseils et des formations sur le plan collectif.
  • Un appui pour initier et organiser des recherches-action sur la radicalisation.
  • Des outils pour approcher la radicalisation sur le plan individuel.
  • Des protocoles d’évaluation des expériences de prise en charge par les opérateurs.
  • L’étude de programmes de prévention adaptés aux institutions et à l’environnement
  • Un réseau de praticiens et de chercheurs pour des rencontres sur les bonnes pratiques
  • Une formation pluridisciplinaire sur la radicalisation : diplôme universitaire (DU) et formations qualifiantes (FQ).

 

 

Le bureau

Fethi-Benslama © Emmanuelle-Marchadour

Directeur du CERT

Fethi Benslama

Professeur de psychopathologie clinique, directeur de l’Institut Humanités, Sciences et Sociétés (IHSS), l’Université Paris-Diderot.

Directeur Adjoint

Thierry Lamote

Maître de conférences (IHSS) à l’Université Paris-Diderot.

Secrétaire générale

Sabine Choquet

Chercheuse au CRIEC.

Le conseil scientifique

Président du Conseil

  • Richard Rechtman, psychiatre, anthropologue, directeur d’études à l’EHESS, directeur du Labex TEPSIS

Membres du Conseil scientifique

  • Makram Abbès, professeur de philosophie politique à l’ENS de Lyon
  • Patrick Boucheron, historien, professeur au Collège de France
  • Gérald Bronner, professeur de sociologie, Université Paris 7
  • Patrick Chemla, psychiatre, chef de service à l’hôpital de Reims, Centre Artaud
  • Mohamed Ham, psychologue clinicien, professeur à l’université Sophia Antipolis, à Nice
  • Christian du Tertre, économiste, professeur à l’Université Paris 7
  • Antoine Garapon, magistrat, secrétaire général de l’Institut de Hautes études sur la justice
  • Ali Saïb, conseiller maître à la Cour des Comptes
  • Farhad Khosrokhavar, directeur d’études à l’EHESS, directeur de l’Observatoire des radicalisations
  • Laurie Laufer, psychanalyste, professeure, directrice du Centre de recherche Psychanalyse, Médecine et Société (EA), Université Paris 7
  • Samia Maktouf, avocate, Conseil auprès de la Cour pénale internationale
  • Hassan Rahioui, psychiatre, chef de Pôle VII, Hôpital Sainte-Anne
  • Jacques Sémelin, directeur de recherche CNRS-CERI
  • Isabelle Sommier, professeure de sociologie Université Paris I
  • Jean-Pierre Sueur, sénateur
  • Alain Vanier, psychanalyste, psychiatre, professeur à l’Université Paris 7
  • Michel Wieviorka, président de la Fondation Maison Sciences de l’Homme
  • Daniel Zagury, psychiatre, Chef de service au Centre psychiatrique du Bois-de-Bondy

Secrétariat

Ariane Brehier
Tél : 01.57.27.65.12
ariane.brehier@univ-paris-diderot.fr

Les membres

Isée Bernateau

est Maîtresse de conférences Habilitée à diriger des recherches à l’Université Paris 7 – Denis Diderot.

Annabelle Jaccard

est psychologue clinicienne et art-thérapeute.

Thomas Bouvatier

est psychanalyste, fondateur de l’association Autonomisation Citoyenne.

Léa Kalaora

est psychologue clinicienne et doctorante contractuelle à l’École doctorale Recherches en psychanalyse et psychopathologie de l’Université Paris-Diderot.

Giorgia Tiscini

est psychanalyste, psychologue clinicienne et ATER (Attaché Temporaire de l’Enseignement et de la Recherche) à l’Université Paris Diderot-Paris 7.

Marie Letessier

est psychologue clinicienne.

Tamara Guénoun

est psychologue clinicienne, maître de conférences en psychopathologie clinique à l’institut de psychologie de l’université Lyon 2 au laboratoire CRPPC.

Wael Garnaoui

est psychologue clinicien et doctorant en cotutelle en psychanalyse et psychopathologie à l’Université Paris-Diderot et à l’Université de Tunis.

Myriam Harleaux

est ethnothérapeute et psychologue clinicienne (PLAT) au SPIP 93.

Sarah Troubé

est psychologue clinicienne et maîtresse de conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Nice Sophia Antipolis.

Soraya Ayouch

travaille à la Protection judiciaire de la jeunesse (ministère de la Justice) en tant que psychologue.

Laure Westphal

est psychologue clinicienne, Docteure en Psychopathologie et psychanalyse et chercheuse associée au Centre de Recherches en Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS — EA 3522).

Julien Arotcharen

est psychologue clinicien dans une unité de soins en milieu pénitentiaire en Ile-de-France.

Catherine
Pinson-Guillaume

est psychanalyste et psychologue clinicienne au Centre d’accueil familial spécialisé (CAFS) de l’Association Jenny Aubry.

Marie Molinet

est psychologue clinicienne.

Yorgos Dimitriadis

a étudié la médecine à l’université d’Athènes et la psychiatrie à Paris où il a travaillé pendant une douzaine d’année comme praticien hospitalier.

Danièle Epstein

est psychanalyste, psychologue clinicienne de formation, membre du Cercle Freudien et de l’Association Psychanalyse et Médecine (APM).

Alain Vanier

est psychanalyste, psychiatre, professeur au département d’Études psychanalytiques de l’Université Paris Diderot.

Hassan Rahioui

est psychiatre et addictologue.

Imen Tewa

est psychologue clinicienne et doctorante sous la direction du Professeur Fethi Benslama en psychanalyse et psychopathologie à l’université Paris Diderot-Paris 7.

Daniel Oppenheim

est psychiatre et psychanalyste, docteur en psychopathologie fondamentale.

Dalia Obeid

est spécialiste de santé publique et gérante de la société Public Health Consulting PhC, un groupe de conseil en prévention et promotion de la santé.

Claire Littaye

est doctorante au sein du laboratoire du Centre de Recherche en Psychanalyse, Médecine et Société de l’université Paris VII, sous la direction de Fethi Benslama.

Julia Sei

A.T.E.R. en civilisation américaine à l’université Paris-Est Créteil.

Béatrice Dulck

est psychanalyste. Elle a obtenu un DEA à l’Université de Paris 8 au sein du Département de psychanalyse sur le thème de « la culpabilité et la responsabilité en droit et en psychanalyse ».

Manon Chemel

a obtenu un Master en Relations Internationales spécialisé sur l’Union Européenne à l’Université de Paris III (Sorbonne-Nouvelle).

Louis Brunet

est psychologue et psychanalyste (API). Professeur, au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal et Président-sortant de la Société canadienne de psychanalyse.